Eglise réformée du Bouclier - Strasbourg

Une église réformée protestante au centre-ville de Strasbourg, membre de l’UEPAL

Bienvenue

Welcome

Willkommen

Catéchisme d’adultes Camp international (17 ans et plus) Orgue Jeunesse La vie paroissiale Camp de ski Gospel Friends du Bouclier Voyages et Kirchentag Choeur Prédications

Semaine du 5 juillet

La fin de cette année scolaire particulière a permis de se raconter, de partager son vécu, ses questions, ses impressions ; chez les catéchumènes beaucoup de remarques ; j’en partage trois :

  • avec bien des scientifiques interviewés, nous dirons, comme au KT : « je ne sais pas » ou : « je sais que je sais pas ». Il y a un risque, c’est celui d’être mis de côté par celui qui donne des réponses de manière assurée ! « Dans ce contexte d’épidémie angoissant, on va chercher les réponses là où on les propose" (Etienne Klein, cf. le lien ci-dessous). Mais dire « je ne sais pas » ce n’est pas seulement de l’humilité, c’est aussi le départ d’une démarche de recherche, d’approfondissement et pourquoi pas d’avancées. Alors, et c’est la deuxième remarque des KT :
  • Il faut du temps : 9 mois pour une grossesse, des années pour un vaccin, du temps pour comprendre et pouvoir dire « je comprends mieux, je vois des possibles ». Sous la pression d’un rythme sans cesse accru, j’ai du mal à habiter et m’approprier notre monde. Or ce que nous avons aussi appris c’est de dire non pas des certitudes, des absolus, des dogmes, mais biens des « probabilités, des possibilités, des orientations fortes »
    Le mot dogme a été prononcé, et c’est la troisième remarque de KT :
  • Notre ADN de protestant c’est justement que notre manière de croire, de penser, d’agir est liée aux événements, aux « crises », aux soubresauts. Les dogmes, qui sont des expressions de nos convictions situées dans une histoire et dans une géographie, évoluent, se modifient, sont repris, reformulés, re-interprétés ; et c’est bien dans notre ADN que de reposer les choses : la pratique précède la théorie, les expériences forgent les opinions, les expérimentations précèdent et construise les réflexions.

C’est pourquoi « il nous faut même risquer de dire des choses contestables, pourvu que les questions vitales soient soulevées » (D. Bonhoeffer) que l’on pourrait traduire en « il nous faut risquer des gestes, des expérimentations contestables pourvu que les situations vitales soient prises en compte ». C’est ce que nous allons essayer de faire, modestement, ce dimanche avec la pratique de la cène, à la suite des remarques et propositions des ... catéchumènes !
Fraternellement, pasteurs Fabian Clavairoly et Pierre Magne de la Croix

L’Evangile selon Snoopy, PUB, 1990.

Les rendez-vous de la semaine

  • dimanche 5 juillet à 18h00 : culte au temple, dans le respect des consignes sanitaires (masque et distanciation physique). En même temps, en direct : culte par visio. Pour se connecter :
    - par téléphone fixe : composez ce numéro : 01 70 37 22 46 puis entrez l’ID de réunion : 825 8761 2748
    - par téléphone portable : composez le même numéro : 01.70.37.22.46 puis 825 8761 2748#
    - par internet avec une tablette ou un ordinateur : suivez ce lien ou copiez-le sur votre moteur de recherche : https://us02web.zoom.us/j/82587612748
  • pendant tout l’été jusqu’à la fin du mois d’août : cultes à 18h00 au temple ; merci de venir avec votre masque

Pour enrichir nos réflexions


Bienvenue à l’église réformée du Bouclier

L’église réformée du Bouclier, installée au centre-ville de Strasbourg, se veut avant tout une paroisse protestante réformée vivante, membre de l’UEPAL. Héritière de la première communauté réformée fondée par Jean Calvin, la paroisse du Bouclier est aujourd’hui composée d’environ 1200 membres accompagnés par deux pasteurs. Le Bouclier veut offrir, (...)

Drapeau anglais Welcome Drapeau allemand Willkommen

Je t’ai rencontré

Mon Dieu, longtemps je croyais
que la sécheresse de la terre
et l’aridité du monde
étaient une fatalité.

Je croyais que le coeur humain
était définitivement sec et dur
que rien ne changerait plus.

Je croyais que l’injustice, l’égoïsme,
le désespoir et la mort
avaient le dernier mot.

Je croyais que le monde courait à sa perte
que j’étais prisonnier de cette spirale
qu’il n’y avait plus rien à espérer.

Et voilà que j’ai trouvé l’eau vive
qui m’a désaltéré et encouragé
mon point de vue a changé :
je t’ai rencontré.

Aujourd’hui je crois
qu’il y a encore une source
qui jaillit dans ma vie
que l’amour est plus fort que la mort
que la foi soulève les montagnes
que la paix l’emporte sur la guerre.

Verset du mois

L’ange du Seigneur toucha Elie et dit : Lève-toi et mange, car autrement le chemin serait trop long pour toi.
1 Rois 19,7