Une église réformée protestante au centre-ville de Strasbourg, membre de l’UEPAL

Bienvenue

Welcome

Willkommen

Accueil > La vie paroissiale > Groupe des randonneurs > Balade paroissiale du 11 novembre 2016

Balade paroissiale du 11 novembre 2016

lundi 12 septembre 2016

vendredi 11 novembre 2016
… SUR LES PAS DE JEAN FREDERIC OBERLIN AU BAN DE LA ROCHE
Le célèbre Jean Frédéric Oberlin (1740-1826), pasteur de Waldersbach de 1767 à sa mort et philanthrope, a desservi en outre quatre autres lieux de culte : Bellefosse, Belmont, Fouday et Solbach.

TOUR COMPLET pour bons marcheurs : 5 heures de marche, environ 400m de montée, sans compter les arrêts. Se parquer à Fouday, entre le temple et la gare. Rendez-vous à 9h45, départ à pied à 10h. S’il fait bel et bon, pique-niquer à la Perheux serait l’idéal.
Parcours pédestre : Fouday (405m) – Solbach – La Perheux (699 m) – Belmont (780 m) – Bellefosse – Waldersbach – Fouday.
Arrêts : le temple de Fouday (tour romane, XIIe s., aux fenêtres géminées et toit en bâtière, décorée à l’intérieur de fresques des XIVe-XVIe s., découvertes au début du XXe s. par le pasteur Pierre Freund : les quatre évangélistes, le couronnement de la Vierge, l’apôtre Pierre et sainte Odile ; nef reconstruite en 1778 sous Oberlin, avec sa chaire et son sablier pour la durée des sermons ; pierre tombale de Gérothée de Rathsamhausen, seigneur du Ban de la Roche, 1491). Au cimetière contigu, parmi les tombes surmontées d’une croix en fer forgé, remarquer celles de « papa Oberlin » et de son assistante Louise Scheppler (1763-1837), créatrice des « poêles à tricoter », précurseurs des classes maternelles.
Solbach : temple inauguré en 1860 par le pasteur Charles Emmanuel Witz, de Waldersbach.
La Perheux : plateau sommital herbeux, ancien lieu de justice avec son gibet (XVIe s.-1810) et de rendez-vous légendaire de sorcières, également lieu de la célébration de la fête de la Fédération en 1790, avec un autel de la Patrie dressé par Oberlin, et, sous la Terreur (1793-1794) de cultes en plein air clandestins. A La Perheux se tiennent de nos jours encore de fréquentes manifestations paroissiales. De là, descend vers Waldersbach le « sentier Oberlin », bordé des deux côtés d’arbres plantés sur son invitation par les jeunes mariés, coutume observée jusqu’au XXe s.
Belmont ancienne chapelle de pèlerinage, le temple a été reconstruit en 1755 en réutilisant des éléments primitifs : deux colonnes romanes dont l’une porte deux têtes sculptées, le baptistère, deux fragments de vitraux (Vierge à l’Enfant) et une peinture, Ecce homo, visage du Christ couronné d’épines, fin XVe s.
Bellefosse : temple de 1913, avec son poêle à bois et la disposition oberlinienne des bancs entourant la table de communion et la chaire.
Waldersbach où habitait Oberlin. Temple reconstruit en 1750, comme l’indique le chronogramme au-dessus de la porte nord : MoDesta eCCLesia. Une pierre, à l’angle extérieur sud-est porte, à l’envers, la date de 1653. L’intérieur a conservé son ordonnancement d’origine. Monument commémoratif d’Oberlin (1827), par le sculpteur Ohmacht. A côté du temple, tombe de la femme d’Oberlin et derrière l’édifice, l’un des tilleuls des jeunes mariés. Le Musée Oberlin vous accueillera un autre jour …

TRAJET RACCOURCI. Faire halte à Fouday, comme ci-dessus, pour visiter le temple et le cimetière, puis reprendre les voitures pour gagner Waldersbach et s’y garer. De là, monter à la Perheux par le « sentier Oberlin », décrit ci-dessus, non balisé. Il part du temple et se prolonge vers le nord au-delà de la rue principale, en longeant le cimetière. A la Perheux, on rejoint les bons marcheurs venant de Solbach ou on les attend en grimpant au proche Mont Saint-Jean (50m de dénivelé), panorama, avant de pique-niquer avec eux. Chemin commun jusqu’à Belmont, puis descente directe à Waldersbach.
Durée : 3h à 3h30 de marche, sans les arrêts.
Pour tous : repas et boisson tirés du sac, bonnes chaussures de marche. En cas de temps humide et froid, un lieu au sec sera proposé pour le pique-nique. Un départ en voitures de la cour du Bouclier à 8h45 est prévu ; s’inscrire à l’avance au secrétariat et de toute façon, il vaut mieux annoncer votre participation pour qu’on ne démarre pas la balade sans vous attendre.
Cartes au 25 000e du Club vosgien Le Donon et Mont Sainte-Odile.