Une église réformée protestante au centre-ville de Strasbourg, membre de l’UEPAL

Bienvenue

Welcome

Willkommen

Accueil > La vie paroissiale > La vie paroissiale continue :-) > Semaine du 19 juillet 2020

Semaine du 19 juillet 2020

vendredi 17 juillet 2020

En 1935, Edmond Husserl prononce au Kulturbund de Vienne une conférence intitulée “La crise d’une humanité européenne et la philosophie”.
Dans ce texte publié seulement en 1954, le philosophe juif converti au protestantisme analyse la nature de la crise que traverse l’Europe de son époque. Selon lui, cette crise tient au fait que son intention originaire a été oubliée, voire perdue.
L’idée qui animait l’Europe qu’il comprend non pas comme un continent ou comme une ethnie mais comme un projet humain, a été enfouie, et il faudrait donc revenir sur les intentions originelles comme sur une intention perdue.
Voire critiquer les réalisations au nom des intentions fondamentales, et rouvrir les héritages comme des intentions au nom de la valeur immense et justement menacée de ce magnifique projet humain.
"Rouvrir les héritages comme des promesses qui n’ont pas été tenues", écrit le philosophe Olivier Abel.

La fin de la conférence de Husserl est résonne d’une spiritualité dont l’actualité est étonnante :
« Le plus grand danger qui menace l’Europe est la lassitude. Combattons ce péril des périls en bons Européens animés de ce courage que même un combat infini n’effraie pas. Alors de la flamme destructrice de l’incrédulité, du feu où se consume tout espoir en la mission humaine de l’Occident, des cendres de la pesante lassitude, ressuscitera le Phénix d’une nouvelle intériorité vivante, d’une nouvelle spiritualité, ce sera pour les hommes le gage secret d’un grand et durable avenir, car seul l’Esprit est immortel. »
Dans une rhétorique qui rappelle l’urgence des lettres de l’apôtre Paul, nous retrouvons l’injonction à l’action au nom d’un principe supérieur.
C’est ce que nous lirons dimanche dans l’épitre aux Corinthiens, dans laquelle - au nom de l’Esprit de Dieu -, Paul rappelle sans relâche que le fondement en Jésus Christ prime in fine sur toutes les subtilités doctrinales ou ecclésiologiques qui résultent des interventions humaines.
Ces interventions humaines sont certes indispensables dans le cadre de la mission apostolique de l’Église pour permettre la prédication de l’Évangile et d’un message d’espérance que le monde attend, mais il convient de prendre garde à la nature de cette contribution, afin qu’elle ne s’enfle pas de l’hybris qui la mènerait à sa perte, au nom de doctrines, d’enseignements ou de pratiques qui prétendraient surpasser le fondement qu’ils ne font jamais que servir.

Pasteur Fabian Clavairoly

Les rendez-vous de la semaine

  • dimanche 19 juillet à 18h00 : culte au temple, dans le respect des consignes sanitaires (masque et distanciation physique). En même temps, en direct : culte par visio. Pour se connecter :
    - par téléphone fixe : composez ce numéro : 01 70 37 22 46 puis entrez l’ID de réunion : 825 8761 2748
    - par téléphone portable : composez le même numéro : 01.70.37.22.46 puis 825 8761 2748#
    - par internet avec une tablette ou un ordinateur : suivez ce lien ou copiez-le sur votre moteur de recherche : https://us02web.zoom.us/j/82587612748
  • pendant tout l’été jusqu’à la fin du mois d’août : cultes à 18h00 au temple ; merci de venir avec votre masque